Offrir du Muguet

Le muguet est une fleur “porte-bonheur” qu’on offre habituellement le 1er mai, jour de la fête du travail. Cette tradition date de 1561, année où le roi Charles IX décida d’en offrir à toutes les dames de la cour. Comme il en avait reçu à cette même date, l’idée lui plût et c’est lui qui lança cette bonne habitude !
Le nom latin du muguet est : convallaria maïalis. En anglais on l’appelle : Lily of the Valley, c’est joli, non ?Pour cueillir un brin de muguet il est préférable d’utiliser des ciseaux car il faut faire attention de ne pas arracher sa tige souterraine. Dans certaines régions cette fleur est protégée. Si on arrache ses “racines” ou plus exactement ses rhizomes qui portent les racines, le muguet ne pourra plus refleurir au prochain mois de mai.

Mais qui est Marie Harel ?

http://www.voki.com/pickup.php?scid=5921109&height=267&width=200

Fille légitime de Jacques Fontaine et de Marguerite Legendre, Marie Catherine Fontaine naît à Crouttes le 28 avril 1761. Elle est seconde de sept enfants.
le 12 octobre 1782, Marguerite Legendre, épouse Fontaine, décède à camembert.
le 27 janvier 1784, Jacques Fontaine épouse en secondes noces Charlotte Perrier, dont le père est fermier au manoir de Beaumoncel, à Camembert. De cette union naissent trois enfants à Camembert, où demeurent désormais les Fontaine.
A Beaumoncel, Marie Fontaine, à l’âge de vingt trois ans, s’éprend de jacques Harel, un jeune laboureur au service de Monsieur Perrier.
le 10 mai 1785, Jacques Harel épouse Marie Fontaine à Camembert. Le contrat de mariage, retrouvé dans les archives du notariat de Crouttes, indique le nombre de draps, de chemises, de culottes et de robes que Marie Fontaine apporte en dot.
Jacques Harel habitait Roiville. C’est dans ce petit village que les jeunes époux s’installent.
Fréquemment, Marie se rend à Beaumoncel où son époux travaille et où résident ses parents.
Durant la seconde guerre mondiale, le camembert, comme bon nombre de produits agricoles, connaît une période de récession liée à un fort ralentissement des échanges. L’occupant pense même interdire purement et simplement la fabrication des fromages afin d’éviter tout gaspillage de matière grasse.
Le 14 juin 1944, un effroyable bombardement aérien détruit la majeure partie de l’agglomération vimonastérienne, massacrant plus de 200 civils.
Trois bombes s’abattent sur le halle. Le bâtiment s’enflamme puis s’effondre. La staute de Marie Harel reçoit les pierres du cintre de l’entrée et est décapitée.
Quelques jours plus tard, la tête de la statue est retrouvée intacte au milieu des gravas. Elle est déposée au pied du monumemt. Elle reste là pendant plusieurs semaines, puis un jours…disparaît.



Les commerçants se disputent l’héroïne locale. L’affaire prend des proportions que personnes n’avaient envisagées. Le conseil général se saisit du problème, puis la presse s’en donne à coeur joie. Le curé plaide en chaire. Les réunions se succèdent, ainsi que les pétitions.
Des fromagers, réunis en congrès à Deauville, déclarent que Marie Harel n’est pas normande mais…briarde.
La guerre du fromage devient ” la guerre des fromages “.
De plus, le syndicat des fromagers normands ne peut admettre que la municipalité de Vimoutiers ait fait appel à des fromagers étrangers pour financer l’exécution de la nouvelle statue de Marie Harel, cette dernière personnifiant l’hommage rendu au seul véritable camembert de Normandie. Le désaccord devient profond quand le syndicat apprend que la société Borden exige que le socle de la statue porte l’inscription suivante : ” A Marie harel, statue offerte par la fabrique de camembert de Borden ( Ohio )”.
Le mot ” camembert ” ne passe pas. les fromagers déclarent : ” on ne fait du camembert, digne de ce nom, qu’en Normandie, et non aux U.S.A. “.



Pour mieux comprendre la réaction des fromages normands, il faut savoir qu’une loi américaine promulguée en 1951, interdit l’entrée aux Etats-Unis à tout produit laitier n’étant pas à base de lait pasteurisé.
Monsieur Maurice Lanquetot, fromager à orbec, a été l’un des prmiers à faire les frais de cette réglementation. Ses fromages ont été jetés à la mer, dès leur arrivée aux U.S.A.
Les consommateurs américains, friands de camemberts normands, ont été obligés de se rabattre sur un produit local de remplacement : le ” camembert cheese “.
Puisque les dirigeants de la Borden n’acceptent pas de compromis sur le texte de l’inscription, le syndicat se dit alors prêt à porter l’affaire devant le tribunal international de la Haye.
Au moment où il perd courage, Monsieur Gavin reçoit une lettre des U.S.A. La Borden’s Cheese Compagny accepte de modifier comme suit le texte de l’inscription : ” Cette statue a été offerte par 400 hommes et femmes fabriquant du fromage à Van Wert ( Ohio ).
L’entreprise Borden, produisant plus de deux millions de fromages par jour, fait amende honorable face à une poignée de fromagers déterminés.


 Le 12 juillet 1790, en pleine tourmente révoltionnaire, l’assemblée constituante vote la constitution civile du clergé.
Plutôt que de prêter serment à la République, beaucoup de prêtres préfèrent fuir le pays. En Normandie, les deux principes ports, pour embarquer vers l’Angleterre, sont Granville et Honfleur. c’est ainsi que quelques prêtres sont amenés à traverser la région de Vimoutiers pour rejoindre Lisieux puis la côte.
 
Monsieur l’abbé Guibe, curé de Camembert, écrit dans un bulletin paroissial, en 1947 : ” Pendant la période révolutionnaire, douze prêtres ont signé des actes que j’ai retrouvés. Parmi ceux-ci se trouve Charles-Jean Bonvoust, bénédictin, prieur de Rouxville. D’après les actes qu’il a signés, il a été caché à Camembert, au mois de juillet 1796 à février 1797.
D’après le récit de victor Paynel, petit-fils de Marie Harel, c’est ce prêtre qui, observant sa grand-mère fabriquer ses fromages, lui aurait enseigné une recette qu’il connaissait.
Suite aux nombreuses recherches effectuées par Monsieur Gavin sur ce point, celui-ci affirme qu’en fait, ce religieux a donné à Marie Harel une recette de fromage qui permet la formation d’une croûte, le camembert étant auparavant un fromage ” blanc “. Marie Harel a donc pu créer un nouveau mode de fabrication permettant de commercialiser ses fromages. Elle vend ses camemberts sur les marchés de Vimoutiers et d’Argentan. Elle reçoit de très nombreuses récompenses pour la qualité de ses fromages.
Malgré les recherches effectuées depuis plus de quarante ans, on ignore toujours où et quant mourut Marie Fontaine-Harel. La seule indication existant, mais qui n’a pu être vérifiée est une lettre de Monsieur Fontaine-Blanchon qui précise : ” Madame Harel-Paynel a su accentuer la commercialisation des fromages de Camembert en constituant la méthode que sa mère, Marie Fontaine-Harel avait mise au point et lui avait léguée en travaillant avec elle jusqu’à son décès à Champosoult en 1818 “.

le coeur magique de jeanne d’Arc pour les amoureux

L’homme, qu’elle aide, devient un chantuer très  célèbre et gagne beaucoup d’argent. Elle cherche un objet magique qu’elle utilise pour créer la paix dans le monde entier mais quand elle trouve l’objet.une autre femme qui tres jalouse arrive et cache l’objet dans le seine parceque elle est nihiliste apres lit beaucoup trop Kirkegard et Nietsche. Alors l’l’homme devient très très trèes riche. Il développe une schizofrenie et pense gu’il est Napoléon avec une croyant budiste et avec une conviction communiste.La femme jalouse qui pense la solution aux problèmes de monde a produit une grande bombe. Apres la detonation .les duex femmes et Napoleon tombés amoureux et vivent  heureux toutes leur vie1

Marten et Meirion

Il est cinq heures de Jacques Dutronc en FLE

Voici plusieurs séquences d’activités ou d’exercices à réaliser seul ou en classe !!!!
http://www.tv5.org/TV5Site/enseigner-apprendre-francais/fiche-2263-Paris_en_chansons.htm


Jacques Dutronc :  Il est cinq heures, Paris s’éveille



(paroles de Jacques Lanzmann)
A 5 heures du matin, certains finissent leur nuit, d’autres commencent leur journée. Jacques Dutronc, fameux noctambule, a consacré une de ses chansons les plus célèbres à ce moment fugace où se côtoient le monde de la nuit et celui du petit matin.
Je suis le dauphin de la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins de balais
Refrain: Il est cinq heures, Paris s’éveille, Paris s’éveille…
Les travestis vont se raser
Les strip-teaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués
Refrain
Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boul’vard Montparnasse
La gare n’est plus qu’une carcasse
Refrain
Les banlieusards sont dans les gares
A la Villette on tranche le lard
” Paris-by-night ” regagne les cars
Les boulangers font des bâtards
Refrain
La Tour Eiffel a froid aux pieds
L’Arc de Triomphe est ranimé
Et l’Obélisque est bien dressé
Entre la nuit et la journée
Refrain
Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Les gens se lèvent, ils sont brimés
C’est l’heure où je vais me coucher
Nouveau refrain: Il est cinq heures, Paris se lève
Il est cinq heures, je n’ai pas sommeil.
le dauphin: a) le fils aîné du roi b) Delphin
avoir mauvaise mine: avoir l’air malade
le traversin: long coussin rond qui occupe toute la largeur du lit
écraser: presser très fort sur qn/qc et le rendre plat
la carcasse: le squelette
le lard: Speck
le bâtard: a) sorte de pain b) Bastard
ranimer: ici: rallumer la flamme qui brûle sur la tombe du soldat inconnu
brimer: quälen
Exercices :
1. Retrouvez sur un plan de la ville les lieux cités par la chanson. Informez-vous sur ces lieux.
2. Racontez ce qui se passe à Paris au début de la journée. La ville entière s’éveille-t-elle?
3. Quels aspects de la vie parisienne sont abordés? De quels gruoupes sociaux, de quels métiers la chanson fait-elle mention?
4. «A la Villette on tranche le lard» (4e couplet) . 
  • Renseignez-vous sur l’aménagement de la Villette.
  • Que fait-on aujourd’hui à la Villette? Cliquez sur: Paris spécial: La Villette




 

Les Pâques en Pays de Galles

Le premier jour de Saison de Carême, ou en gallois ‘Tymor y Grawys’, est Mercredi des Cendres, ‘Mercher y Lludw’ et ce sont quarante six jours avant Pâques. ‘Dydd Mawrth Ynyd’ (Mardi Gras) est le jour qui le précède et c’est un jour très populaire au Pays de Galles. Il y avait beaucoup de traditions très vieux qui ont été effectués au cours de la période menant à Pâques mais la plupart d’entre eux ont disparu, l’un d’eux était ‘Crewys Crochon’. Un ‘crewys crochons’ était “secret” placé sur le rebord de la fenêtre d’une maison de ferme ou maison de village sous le couvert de l’obscurité, et un verse a été récitée. Le ‘Crochon’ était généralement un navet évidée de légumes autres grands. Il a été rempli avec des croûtes de pain, avec du sel, poireaux et autres légumes ajouté quela disposition. En Pays de Galles, Dimanche des Rameaux il s’appelle ‘Sul y Blodau’, parce que en Pays de Galles c’est une tradition pour mettre des fleurs dans les tombes des etres chers ce jour la aussi il y a un fête chantons ce jour la s’appelle ‘Cymanfa Canu’. Lundi le Pâques contrairement à la France il s’agit d’un jour férié.  Pâques y avait un fête religieuse mais maintenant au Pays de Galles comme tant d’autres pays c’est un fête commerciale et il est plus que le chocolat sur le religion!

La fête de pâques en Allemagne

Pâques en Allemagne: Avant Pâques les gens colorent les œufs. Les gens vont à l’église vendredi saint. C’est très important pour les personnes pratiquantes. Ils ne mangent pas de viande, mais du poisson. Dimanche de Pâques les enfants vont chercher leurs présents de nid de Pâques. Après, les adultes cachent les œufs pour les enfants. Les enfants cherchent les œufs très longtemps, parce que c’est très amusant et ils jouent avec leurs présents. Les gens mangent bien le midi et bénissent ce jour avec leur famille. Le soir les gens en Allemagne mangent des œufs bariolés. Lundi de Pâques est un jour férié.

Sonja Pitz

L’histoire religieuse du Pâques au pays de Galles

L’histoire religieuse du Pâques 

Carême
Le Carême est une période de 46 jours qui signifie la période de solitude et de jeune du Christ dans le désert. Il commence le Mercredi de frêne.

Pâques

Le dimanche de Pâques célébre la résurrection du Christ. Bien que ce soit la fête associée à la fête de Pâques chrétienne, il intègre la fête de Pâques célébrée par les Juifs, un important festival, qui dure huit jours et commémore le départs des Juifs   de l’Egypte.

Le Festival de Pâques est célébré le premier dimanche suivant la pleine lune qui se produit le ou après le Mars 21. Pâques peut se produire  dès le 22 Mars  ou aussi tard que le 25 avril.

L’événement de trois jours commence le Jeudi Saint, le jeudi avant le Vendredi saint, quand ils ont tenu la dernière Cène, selon la tradition, fondée à son tour sur le moment où le Seder traditionnel dans une tâche les Juifs (passer au-dessus  ou la Pâque en anglais). Le Vendredi saint est le jour où Jésus-Christ a dit avoir été crucifié sur elle. Il se produit souvent en même temps que  passer au-dessus.


Traditions antérieures

Un lien spécial entre le lys blanc, et elle représente la résurrection de Pâques. Mais pour de nombreuses célébrations de Pâques et des traditions n’est pas sans rapport avec le christianisme.

Les lapins et les œufs colorés proviennent de traditions païennes et des symboles de la vie et de nouveaux commencements. La pratique d’utiliser des œufs ont été liés à Pâques, pendant des siècles.

A l’origine, les œufs ont été peints de couleurs vives et lumineusesqui représentaient le printemps. Ils ont été utilisés dans les coursesde Pâques de roulement d’œufs ou ont été eux donnés comme cadeaux.

À l’époque médiévale, les œufs ont été donnés aux fonctionnaires à Pâques. Différents pays ont développé leurs propres traditions pour les œufs de décoration.

Aujourd’hui en Pays de Galle


Les enfants collectent autant que possible desoeufs en chocolat par leur familles.
Quand Vendredi de Pâques arrive , ils deviennent fous et mangent du chocolat sans connaître la symbolique religieuse.

Meirion, pays de Galle

Travailler Pâques en classe de FLE

Voici quelques activités réalisées en classe B1 à l’occasion de la semaine sainte:

les apprenants ont étudié deux compréhensions orales sur les différentes traditions durant les fêtes de Pâques en France:
et voici l’écoute un peu plus difficile sur TV5 où les apprenants ont découvert des expressions imagées autour de l’oeuf !