Témoignage de Yui TAKEUCHI | French in Normandy Review

Témoignage et conseils de Yui TAKEUCHI, qui vient d’obtenir brillamment son DALF C1 après seulement 9 mois d’apprentissage du français à French in Normandy !

FIN : Depuis combien de temps est-ce que vous étudiez le français et pour quelle raison  ?

J’ai étudié le français pendant 9 mois au total. C’était important pour moi, parce que la langue française est utilisée dans les organisations internationales où j’aimerais travailler dans le futur. J’ai trouvé ça passionnant. De plus, je voulais l’apprendre pour être plus compétente et faire la différence dans notre monde actuel où la plupart des gens savent déjà parler l’anglais en plus de leur langue maternelle.

FIN : Vous avez commencé dans notre école… à partir de zéro ! Qu’est-ce qui aura été le plus difficile dans votre apprentissage du français ?

Évidemment, étant japonaise, la prononciation a été une difficulté, et ma connaissances de l’anglais me gêne encore lorsque je veux prononcer les mots qui sont similaires au français. Mais, au début de mon apprentissage, le problème a été plutôt le manque de vocabulaire.

FIN :  Au terme de ces neuf mois, quelle sera le meilleur souvenir que vous remporterez avec vous de votre séjour à French in Normandy ?

J’étais ravie quand je pouvais communiquer sans problème avec les Français, et les amis du monde entier que je me suis faite à l’ecole sont aussi un de mes meilleurs souvenirs.

FIN : Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui débute le français et qui vient apprendre ici à Rouen, qu’il soit japonais ou pas, qu’est-ce que vous lui diriez  ?

J’aimerais lui dire qu’il faut être extrêmement attentif et sensible aux mots et expressions qu’il ne connait pas dans les phrases qu’il découvre. Il est aussi important d’essayer d’exploiter dans ses productions tout ce qu’on apprend au jour, en classe et hors la classe pour, pour enrichir ses variations lexicales. Ensuite, il est important d’établir sa propre méthode de travail et de ne pas rester passif à attendre que les profs vous disent quelque chose. Pour ma part, j’ai systématiquement noté toutes les expressions que je ne connaissais pas et que les profs utilisaient, même les mots les expressions familières, pour pouvoir profiter au maximum de chaque instant de la classe. Parce que, finalement, ce ne sont ni les profs, ni les familles d’accueil, ni même les amis qui vous font apprendre le français, c’est toujours par soi-même qu’on progresse, en déterminant ses propres objectifs d’apprentissage étape par étape.

A word from Eleri on being a Charitable Endeavour finalist (Lead5050)

Just a quick post to say THANK YOU ALL for the wonderful news about French in Normandy being named a finalist in the Charitable Endeavour category of the first ever Lead5050 awards….

French in Normandy supports a local charity in Rouen: Les Restos du Coeur and has raised over 200kilos of food this year to help provide meals and basic food stuffs for homeless people or low income families in Rouen.

In 2016 we decided to try to complete the Mongol Rally to collect funds for our other school charity: Friends of Heart in Kenya.

Driving to Mongolia on the rally to raise money for Friends of Heart was a truly amazing experience for me but the real plus was the total of 15k plus euros that we raised thanks to Family, friends and sponsors.

The French in Normandy Superstar team raised 4 times as much as any of the other 300 or so teams.

At least 2k of that sum was earmarked uniquely for girls in the orphanage for their dormitories: furniture, decoration, bedding etc etc and may I remind you that, of course, girls make up the majority of these abandoned children.

I am really hoping that with help from the publicity from Lead5050 that I can get one or two of the big groups or some lovely people out there to sponsor at least one child through higher education every year and so enhance the work that we are doing with Julia Steiner, founder of Friends of Heart, who has worked so hard to give these children a chance in life.

So thank you this not only means a lot to me but fingers crossed, it could also be the start of something even bigger….

Enseigner les langues différemment ?

Cet été, French in Normandy a animé, en partenariat avec l’Université Laval au Québec, la première formation de formateurs en France en Approche Neurolinguistique. 

Cette méthodologie d’enseignement des langues étrangères, basée sur les avancées de ces vingt dernières années en neurosciences cognitives, se fonde sur la distinction des processus qui sont spécifiques à l’acquisition d’habiletés linguistiques, d’une part, et à l’apprentissage des savoirs langagiers, de l’autre.

Le stage certifiant qui vient d’avoir lieu a ainsi livré aux enseignants en formation l’ensemble des connaissances théoriques fondamentales nécessaires à l’expérimentation pratique, au sein de classes réelles, de la série des stratégies constitutives de l’ANL. Par la visée constante du développement del’aisance et de la précision lors de la formation à l’oral, à la lecture et à l’écriture, il s’agit d’optimiser le temps des classes en les inscrivant dans une perspective pédagogique de la littératie qui soit spécifique à l’apprentissage des langues étrangères.

Cette méthodologie, dont les résultats ont été évalués en Amérique du Nord et en Asie, vient de s’adjoindre l’enthousiasme d’enseignants de France, d’Allemagne, d’Italie, de Suisse et du Monténégro ayant suivi la première session de notre stage (écoutez leurs témoignages en ligne). Les prochaines sessions de formation auront lieu du 6 au 10 novembre 2017 à Rouen (France) et du 16 au 20 décembre 2017 à Québec (Canada).

Rejoignez-nous !

Olivier Massé / Steve Mercier, formateurs ANL