Posts

French in Normandy in China

French in Normandy will be pleased to meet potential students at the Campus France workshops in Beijing, Dalian and Nanjin, China on April 13th, 14th and 21st, 2019. 


Be sure to register on the Campus France Education Fair website in order to upload your CV or to ask for appointments.

诺曼底法语学校

诺曼底法语学校,是一家部际认证的语言中心。它位于诺曼底大区首府-鲁昂,一座历史悠久的艺术之城,因其美轮美奂的建筑、教堂和圣女贞德而闻名。

学校全年开放,为学生提供普通法语课程或商贸法语课程。可以一对一授课,也可以是最多4人组成的小班授课,还可以小班授课与个人授课相结合。学校是可以组织TCF考试的认证语言中心,与鲁昂另一家可以报考DELF/DALF考试的语言中心有合作关系。学校帮助学生备考DELF/DALF考试,2017年DALF 考试的通过率为98%。学校也与法国国立面点甜点学院、厨师学校(马赛勒索瓦日高中),鲁昂电子工程高等工程师学院和诺欧商学院建立了合作关系,这为本校的学生提供了可以在这些合作院校继续学习的机会。

学校提供包括甜点、面点、厨师国家文凭项目和高等教育课程:硕士、MBA。学校的专业团队将全程陪伴学生的学习阶段并为学生更好地融入当地生活提供帮助。

 

学校介绍单页学校网站 – 校友感言

参与城市: 北京、大连、南京

 

Eating Out in French : French restaurant vocabulary

Wherever you are in France, having a meal in a typical French restaurant is a must. Food is an important part of the French culture and being able to experience it will make your trip more complete. In today’s article we are going to identify some of the most common French restaurant vocabulary and expressions that will be useful to you.

Types of eating/drinking places:

Le restaurant Where you go for a big French meal (un grand repas français)
Le bistro(t) Smaller, more casual restaurants
La brasserie A brewery: offers good beer and hearty food.
Le café Here you will find everything: complete meals, snacks and drinks
La crêperie Sells savoury galettes and sweet crêpes
Le bar Here you can have a drink without eating anything
Le bar à vin Wine bar

 

Saying how many people you are:

On est trois (informal) / Nous sommes trois (more formal) – We are three

 

Saying whether you want to eat or drink:

Pour manger To eat
Pour boire To drink
Pour le petit-déjeuner To have breakfast
Pour déjeuner For lunch
Pour dîner For dinner

 

Saying where you prefer to sit:

Je préfère l’extérieur – I prefer the outside.

Je préfère l’intérieur – I prefer the inside.

 

Types of Menus:

La carte The menu
Le menu Set menu
L’ardoise The boards where the specials are written. They’re usually at the entrance of a restaurant or hanging on a wall
La carte des vins Wine menu
Une dégustation / Menu dégustation Tasting menu
à la carte Items that you order off the menu; these would have their own price
Plats du jour Daily special
Assiette Platter

Categories in a la carte menu:

Les entrées Appetizers
Un amuse-bouche/amuse-gueule Small snack
Un apéritif A cocktail / pre-dinner drink
Les plats Main courses
Accompagnement Side dish
Les fromages Cheeses
Les desserts Desserts
Les boissons Drinks
Le café Coffee
Un digestif After-dinner drink

 

Ordering food:

Avez-vous choisi? / Vous avez choisi? Have you chosen?
Qu’est-ce que vous voulez comme boisson? What would you like to drink?
Qu’est-ce que vous buvez? What will you have to drink?
Je vais prendre… I’m going to take…

 

Ending your meal:

Terminé? / Vous avez terminé? / Avez-vous terminé? Have you finished?
Oui, merci Yes, thanks
Ça a été? / Ça vous a plu? Did you enjoy your meal?
Oui, c’était bon / Oui, c’était vraiment délicieux Yes, it was good / Yes, it was delicious
Vous désirez un dessert ou un café? Would you like dessert or coffee?
Je voudrais la carte des desserts, s’il vous plaît I would like the dessert menu, please
Rien pour moi Nothing for me
S’il vous plaît This expression is used to grab the waiter’s attention. Once you have his/her attention all you need to say is l’addition (the bill)

 

We hope this French restaurant vocabulary will help you to enjoy your meals in France as much as we do!


If you’re considering studying French in France, let us know and we’ll be happy to help you!

Le français- cette langue qui nous réunit

French in Normandy sponsors 4th annual Congress for French teachers across the Arab World (CMA) in Agadir, Morocco

This regional congress of the FIPF (International Federation of French Language Teachers) brings together teachers from North Africa and the Middle East but of course is open to teachers of French worldwide. The opening speeches and the fascinating paper presented by Jean Louis Calvet all gave different perspectives on the role and importance of the French language.

 


French is the official language of 36 countries with over 64 million French speakers second only to English which is the official language of 63 nations worldwide.

The statistics presented by J.L. Calvet on the different languages across the globe left us in no doubt as to the importance of the French language, not just today but also in tomorrow’s world as well as underlining the necessity for people to be able to speak more than one language.

The role of the teacher and their importance is at the heart of President Macron’s project for the promotion of the French language and France. The French language is a motor for a real plurilingualism which will facilitate integration, further study and open doors for millions of young people around the world.

French is the second most taught and used language in international universities (74% compared to 97% for English) and the excellence of French higher education is well known globally.

French in Normandy has several partners for further study in France encouraging students to come to Rouen to learn or perfect their level of French before starting on a course of higher education with local engineering schools such as the ECSI, INSA or ESIGELEC. We also provide an option for vocational excellence with the INBP (Institut Français de la Boulangerie et de la Pâtisserie), not forgetting the local university and business schools.

Learning to speak French changed the life of French in Normandy Director, Eleri Maitland, and so by definition changed the life of  her husband and children’s experience. Speaking another language has given her an inestimable chance and has opened so many windows to the world. Passing those same opportunities onto young people, whatever their nationality or age, and transmitting the pleasure of a multilingual and multicultural life is French in Normandy’s ultimate goal.

French in Normandy is a convinced that learning languages is the way to bring peoples together, a force for tolerance and respect and a solid building block in the construction of a better, more equitable world.

Le français c’est une chance……

Pourquoi réaliser son séjour linguistique à Rouen ?


Ah la Normandie, l’une des régions de France les plus visitée ! Ses atouts sont nombreux : paysages variés à couper le souffle, architecture typique, histoire riche et une culture fascinante… Vous l’avez compris, c’est un incontournable lorsque l’on souhaite découvrir la France.

Rouen, sa capitale, bénéficie ainsi de nombreux avantages ! Si vous cherchez une ville française intéressante pour réaliser un séjour linguistique, laissez-moi vous donner cinq bonnes raisons de choisir Rouen comme destination !


Première raison : son emplacement géographique.

Rouen profite d’une excellente localisation géographique, située à mi-chemin entre Paris et les plus belles plages de Normandie, vous aurez la possibilité de faire de nombreuses excursions pour profiter de la capitale française ou bien de la nature normande. séjour linguistique à rouen

La Normandie est l’une des régions les plus célèbres de France et à juste titre ! Sa renommée est due à plusieurs facteurs : histoire riche, architecture propre à elle, gastronomie, foyer de l’impressionnisme, artistes célèbres…

De ce fait il y a une multitude de lieux merveilleux à découvrir en Normandie : les falaises d’Etretat, le port d’Honfleur, Giverny, Bayeux, les plages du débarquement, la cathédrale de Rouen sans oublier le célèbre Mont Saint-Michel… Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Deuxième raison : la beauté de la ville.

Rouen est une ville marquée par l’histoire et cela se voit à travers son style architectural et ses monuments. Dans le centre-ville, vous aurez la possibilité de parcourir des rues pittoresques au style médiéval. Prenez du temps pour vous y perdre et découvrez ainsi les petits commerces de la ville, Rouen possède d’excellents bars et restaurants. La rue du « Gros Horloge » est probablement la plus belle, si vous montez en haut de cette horloge, vous aurez l’occasion d’admirer de magnifiques panoramas de la ville.

séjour linguistique rouenDans bon nombre de classements, Rouen figure dans le top 10 des villes françaises les plus jolies. De nombreux peintres et photographes y viennent pour immortaliser certaines vues. Ce fut par exemple le cas du célèbre peintre Monet !

Troisième raison : un grand centre de culture !

Rouen, lieu de naissance de l’impressionnisme ! Au musée des Beaux-Arts, vous trouverez une vaste collection de peintures, la deuxième plus grande du pays ! Si vous aimez l’art, vous ne serez pas déçu.

Le célèbre peintre Pissaro aurait lui-même déclaré :“Le paysage le plus splendide qu’un peintre puisse rêver : la vue de Rouen dans le lointain, avec la Seine se déroulant calme comme une glace et des coteaux ensoleillés.”

Grâce à ses grands artistes, les musées de Normandie détiennent la seconde collection impressionniste de France ! Le Musée des Beaux-Arts de Rouen présente tout un ensemble d’incroyables peintures impressionnistes réalisées par les peintres les plus célèbres. Vivre à Rouen, c’est donc approcher cette sensation de rêverie ! Si vous êtes passionnés par l’impressionnisme, vous pouvez découvrir l’ensemble du patrimoine normand lors du Festival Normandie Impressionniste. Vous aurez l’occasion de faire des sorties, assister à des conférences et des lectures pour suivre les traces de Monet et autres célèbres peintres.

Quatrième raison : les activités à faire dans la région !

Non seulement Rouen est une ville qui a du charme et un certain art de vivre, mais c’est aussi un lieu idéal pour les activités sportives ! Si vous aimez les balades à vélo et les randonnées, vous passerez sans aucun doute une grande partie de votre temps sur les bords de Seine ! C’est un endroit idéal pour pratiquer ce genre d’activités ! Rouen possède également des parcs et des jardins reposants, comme le Jardin des plantes, idéal si vous avez envie de lire ou de vous reposer dans un endroit calme !

Si vous sortez de la ville, vous aurez accès à toute la nature normande ! Non loin de Rouen se trouvent le Parc Naturel des Boucles de la Seine Normande ou encore le parc animalier de Roumare ! Vous pourrez également pratiquer des loisirs comme le paintball, l’acrobranche et l’équitation ! Nul doute que vous aurez grand plaisir à découvrir tous les merveilleux panoramas normands !

De plus, sachez que Rouen est une ville très sportive ! Il y a de nombreux clubs de sport dans le centre-ville et de nombreux événement sportifs sont organisés tout au long de l’année, venez donc pratiquer votre activité favorite !

séjour linguistique rouen

Cinquième raison : une ville idéale pour étudier !

Eh oui ! Il y a une grande université et de nombreuses écoles de formation à Rouen ! Si vous envisagez de faire des études en France, vous trouverez très probablement la formation idéale ! Il y a notamment l’INBP (Institut National de la Boulangerie et de la Pâtisserie) si vous voulez devenir un expert en pâtisseries françaises ! séjour linguistique à rouen

Rouen a de ce fait une vie étudiante active, de nombreux événements sont organisés pour faire connaissance avec d’autres personnes ! C’est également une destination Erasmus prisée, vous pourrez rencontrer des étudiants du monde entier !

Enfin, pour apprendre le français, il y a la célèbre école French in Normandy ! Décorée de nombreuses fois, c’est certainement le meilleur centre de formation pour apprendre la langue française ! L’école a une excellente réputation et offre des cours de qualité, le tout dans un endroit convivial et agréable ! Si vous souhaitez améliorer votre niveau de français, vous avez maintenant la bonne adresse ! Sachez également que French in Normandy peut vous aider à vous insérer dans un cursus universitaire français, si vous désirez poursuivre vos études à Rouen ou dans une autre ville française.

Vous avez maintenant cinq excellentes raisons pour venir faire votre séjour linguistique à Rouen ! Vous l’avez compris, c’est l’une des meilleures villes françaises pour découvrir la culture française ! Nous vous attendons avec impatience !

learn french quickly

How to learn French quickly and with ease

Everything you need to know to learn French quickly and efficiently


Would you like to speak French fluently ? Do you feel ready to start learning the language of Moliere? I am sure you are ! But maybe you are not sure about how to go about it… No panic ! In this article I am going to give you some tips and explain step by step how to learn French quickly and with ease.

learn french quickly


To learn a foreign language, there are mainly two possibilities :

  • Studying by yourself, with a private teacher if possible.
  • Going to the country where the language is spoken and preferably taking courses in an accredited school.

Of course you can do both ! For example you could add one or two weeks of French courses in France to your personal training. In any case, to learn a foreign language efficiently, be prepared to be consistent with regular learning sessions. There are some habits you will need to acquire.

Habits you need to get into :

  • Be disciplined, probably the most important one, it could be difficult to master in the long term but if you want to progress, you have no choice ! Certainly you are motivated to learn French right now, but like sporting activities, it is a temporary feeling. After several weeks of training, it is highly likely that you will feel discouraged, when that happens only self-discipline will give you the strength to continue ! You will just have to bite the bullet. Tell yourself : « Every day, I will study French for thirty minutes, period ». Moreover, you new found ability to stick to your guns will be very useful in other parts of your life ! Several scientific studies say that the human brain needs 21 days acquire a new habit, so beginning will be the most difficult time but after three weeks i twill become part of your routine!
  • Be clear about your goals, plan step by step your progress. For example : « I have four months to reach A2 level. »
  • Be consistent, you will learn much better by studying thirty minutes everyday that four hours once a week. That is how human brain works ! Of course you have to be disciplined to be regular.

To sum up, bear in mind these rules : Regularity, organization and self-discipline. Now that you have understood the importance of these rules, let’s start learning French ! Here I tell you how to proceed step by step.

First step : Learn the basics. (A1-A2 level)

As I told you before, you have two possibilities to learn French quickly : you can study in a French school in France or you can study on your own. Obviously the first option is the most efficient, but also the more expensive. If you can afford this, do not hesitate ! Another solution is to buy a short course (one or two weeks). Even a short trip to France is ideal to put your language to good use and practice. This will also help you keep motivated.

I will talk about it at the end of this article. First let’s see how to organise your training. Here are my suggestions :

  • Learn the French alphabet. This is the first thing you have to do ! Try to pronounce each letter out loud. Repeat several times.
  • Study minimum thirty minutes every day, find a method which is not focus only on grammar, it is better to start by learning whole sentences. By doing this you will memorize vocabulary and you will be able to talk about simple topics. I would suggest the Assimil method, Teach yourself, books and online material…
  • Learn the common, everyday words.
  • Try to listen to the French language every day, a huge amount of content is available on the internet : songs, tv channels, audiobooks… Try them all ! Little by little you ear will get tuned. The BBC has several excellent programmes too.

Learning the basics alone requires several months. If you follow my suggestions, you should progress fast !

Step Two : Strengthening. (B1-B2 level)

You can be proud of yourself ! You have been learning French for several months and now you can talk generally about a few of your favourite subjects! For the following period, proceed like this :

  • It is time to study grammar ! You have learned a lot of words but now you need to understand the logic of the French language. Find a good method that focus on grammar and a dictionary of verbs and how to conjugate them (there is a good one called Bescherelle).
  • Keep listening to French ! Try a website such as Lyrics Training. You will have to listen and complete the lyrics of French songs, that is a fun way to improve your comprehension skills.
  • Sign up to a website like italki where you can find a teacher or a native pen pal. This is a way to keep motivated. Just one class a week would be very effective !
  • Start to watch French movies or series with subtitles.

Step Three : Advanced training. (C1-C2 level)

Congratulations ! Now your French is really getting good ! Let’s continue studying at an advanced level ! There is much to do now:

  • Read books, press articles, websites… You will learn more and more vocabulary and you will master the syntax. Do not translate words, only those which stop you from getting the gist. Read topics that you are interested in.
  • Watch television, movies and French series. It is quite easy to find content online. For example Netflix is available in several languages.
  • Continue keeping some classes on Skype if possible.
  • Travel to France ! It is time to put your language into practice ! You should really try to do this, you deserve it !

learn french in france

To conclude…

I would like to stress that nowadays the best way to learn a language is to go abroad. When you experience full immersion, you learn very quickly and it is always interesting to discover a new culture. If you can afford to do this, you will also understand how important is to choose the right language school. To progress quickly, choose a French school that has the French government quality label. I would strongly recommend French in Normandy in Rouen because it offers : quality courses, a super cosy, friendly atmosphere, it is easy to get to Paris and Rouen is a very beautiful French city… This article will help you to know how to choose the best French language school.

Last but not least, do not forget that you now have everything you need to succeed ! Good luck ! Bon continuation !

séjour linguistique en France

5 raisons de faire un séjour linguistique en France

Vous apprenez le français ? Vous envisagez de faire un séjour linguistique en France ? Vous hésitez à franchir le pas ?

Dans cet article je vous donne 5 bonnes raisons de réaliser un séjour linguistique en France ! Embarquez, l’aventure vous attend !

séjour linguistique en France


Premier avantage : L’immersion linguistique.

Eh oui, une fois en France vous serez plongé dans un monde totalement francophone, ce qui aura un effet particulièrement positif sur votre cerveau. En effet, le fait de perdre ses repères va forcer ce dernier à s’adapter, l’apprentissage de la langue se fera donc beaucoup plus rapidement. C’est pourquoi plusieurs professeurs de langue conseillent de se créer une « bulle » dans laquelle vous pouvez simuler cette immersion linguistique. Par exemple vous pouvez mettre votre téléphone en français, écouter la radio et la télévision française sur internet, etc. Tout ceci contribue à forcer le cerveau à enregistrer avec une plus grande efficacité la langue. Ainsi, lors d’un séjour linguistique, vous serez entièrement plongé dans un monde francophone, ce qui aura pour effet un apprentissage beaucoup plus rapide.

Conseil : ne soyez pas tenté de vous tourner vers vos compatriotes, sinon votre cerveau aura beaucoup plus de mal à s’adapter !

Deuxième avantage : L’immersion culturelle.

Apprendre une langue, c’est aussi s’intéresser à la culture locale ! Durant vos cours, de nombreux thèmes seront abordés afin d’enrichir vos connaissances en civilisation française. Le fait d’étudier certaines périodes historiques, le cinéma, la gastronomie, la littérature, les célébrités et même plusieurs coutumes et traditions vous aidera réellement à penser comme les français. Chaque langue est unique et transmet une vision du monde différente, vous avez donc l’occasion d’apprendre à réfléchir autrement. Certaines études démontrent même que les langues influencent l’humeur et la personnalité !

Conseil : Il est quasiment toujours possible de choisir un hébergement en famille d’accueil, optez pour cette formule afin d’en apprendre plus sur la manière de vivre des français !

Troisième avantage : Partez à la rencontre des natifs !

Vous aurez bien évidemment l’occasion de faire connaissance avec des français. Le fait de développer un réseau social est excellent pour vous faire progresser considérablement dans votre apprentissage. Vous apprendrez le vocabulaire de la vie courante ainsi que de nombreuses expressions ! Si possible, sortez et participez à un maximum d’activités (sport, musées, bars…). Ainsi, vous allez rencontrer des gens avec qui vous partagez des passions communes, ce sera donc plus facile de nouer des liens d’amitié !

Bonus : si vous êtes célibataire, qui sait, peut-être allez-vous rencontrer un(e) petit(e)-ami(e) français(e) ! Idéal pour pratiquer, non ?

Quatrième avantage : Vivez une expérience incroyable !

Lorsque vous choisissez une école de langue réputée, vous avez la garantie de passer un séjour inoubliable ! Pourquoi cela ? Plusieurs raisons :

  • Vous allez bénéficier d’une excellente qualité de cours, vous apprendrez donc plus vite.
  • L’ambiance est toujours très agréable, c’est un endroit idéal pour faire connaissance avec des apprenants du monde entier.
  • Des activités sont quasiment toujours proposées, vous aurez donc l’occasion de découvrir les plus beaux endroits à proximité de la ville. Veillez à choisir une école qui propose ce genre d’excursions !
  • Le tourisme ! La France est le pays le plus visité du monde, vous aurez l’occasion de parcourir ce beau pays !

Conseil : si je devais recommander une école en particulier, je choisirais French in Normandy à Rouen, la capitale de la Normandie. Outre le fait qu’il s’agisse d’une école de haute qualité, garantissant un apprentissage rapide, elle est très bien située géographiquement. Vous y aurez l’occasion de découvrir Paris, le Mont Saint-Michel, les falaises normandes ainsi que le centre-ville de Rouen ! De plus, la Normandie est l’une des régions les plus célèbres de France !

Mont-Saint Michel

Cinquième avantage : Une occasion de passer les examens officiels, le DELF ou le DALF !

Il vous sera beaucoup plus facile de passer un examen officiel reconnaissant mondialement votre niveau de langue. Les écoles de langues sont des endroits où il est possible de passer ce type d’épreuve. Décrocher un tel certificat apporterait un sérieux atout à votre CV !

De plus, si vous validez un niveau B2 ou C1, vous aurez même l’occasion de pouvoir faire vos études en France. Les écoles de langues étant souvent partenaires avec des établissements d’enseignement supérieur, vous n’aurez aucun mal à vous insérer dans le cursus universitaire français. Plusieurs écoles et universités sont très bien réputées internationalement.

En conclusion…

Désormais, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas faire un séjour linguistique en France ! Ce projet peut s’avérer couteux mais c’est vraiment un achat utile ! Vous investirez ainsi sur vous-même et le fait de parler français vous servira durant toute votre vie. Réaliser un séjour linguistique dans une bonne école, c’est avoir la garantie de progresser rapidement et de vivre une expérience enrichissante et inoubliable ! N’attendez plus, commencez dès maintenant à planifier votre séjour !

You are learning because you want to learn | Student Blog

Let’s see how Alan is getting on at French in Normandy with this latest update…


Well its getting a little tougher now! We have begun to look at ‘au present simple’ and ‘passe compose’ – in other words present and past tense! When they start discussing ‘conjugasion’ and reflexive verbs, I struggle. I never learnt this in English let alone in French! However, I’m not feeling too bad about it as although it is taking some concentration it is beginning to register slowly in my very small and very old brain!

The other interesting change is the way that within only two weeks this small international fraternity of students begin to mould into small friendships. Mind you, every now and then someone new appears – a new starter, and someone disappears – either finished and off home, or worse for one’s self-esteem they have been moved to a different group, presumably because they are too good for us beginners. At first, you feel a little piqued and then as Eleri, our seat of all wisdom, remarked “Well, how long did it take you to learn your first language?”. You then realise it’s not a competition here. You are learning because you want to learn, and you learn at whatever pace is right for you. It relaxes you when you accept this.

Every morning there is a little congregation outside the entrance to the school that greet each other warmly with little smiles of embarrassment in their new-found French. Each day there are new phrases added to the vocabulary that we all try out on each other, and if you happen to say something not quite correct to someone who is a couple of groups ahead of you, they gently smile and educate you in the correct way – regardless of age by the way, the other day a 17-year-old Japanese girl corrected my pronunciation, thank you Mina! Its all done with the best intentions and a far cry from the bullying aggressive attitude of my inner-city school gate; oh so, so, so long ago!

Beautiful Normandy Countryside

It’s quite sweet and makes you feel part of one big, probably slightly, dysfunctional family.

As for life ‘en France’, is it becoming easier and more familiar? Peut-être (perhaps). I visited Fontainebleau, south-west of Paris last week-end. It’s worth a visit for the palace alone. Anyway, I was quite confident as I checked in to my hotel, announcing in a strong voice in French that they should have a reservation for me? Trouble is, one should also remember that the quicker and more confident one sounds the quicker and more complex they respond. C’est une problem. This left me feeling a little awkward and embarrassed as I had to ask them to repeat their question ‘lentements, s’il vous plait!’. They then glance slightly despairingly at the heavens and respond with near perfect English, which of course does not help me improve my French one little bit. I have to say, in a mild defence of the majority of my countrymen, it is quite difficult to learn a foreign language when you are British because a) which one do you choose? And b) everyone by now speaks near perfect English and cannot be bothered to help educate us. I don’t blame them, but it does sometimes get a little frustrating, but then the whole of the French nation is not here to teach me French. Damn my arrogance!

So another week over. I’ll keep you posted on progress.

Alan


 

First week back at school – Part Deux | Student Blog

We’re back with Alan, from Stratford upon Avon, Home of William Shakespeare. Alan is a young 57 year old student who has come to Rouen to learn French before a) embarking on a 1000 mile horse trek on the Route D’Artagnan through France and into Italy and b) with a view to living in France permanently. Read on to learn more about his first week as a student at FIN…


Salut, everyone! It’s now one week since I started at French in Normandy. I confess to being really tired at the end of each days lessons which seem to fly by. For the first time ever I have been able to understand NUMBERS in French! I always used to know how to count to about fifty, after that I could never work it out but I now know, understand and can calculate the numbers. That said, when you finally manage to understand how they build the numbers up in the language it seems very bizarre as an Englishman. Basically, they say for example; for seventy-seven – sixty plus seventeen! Which is soixante-dix-sept. Eighty is four times twenty – Quatre-vingt and ninety is four time twenty plus ten, in otherwords Quatre-vingt dix! I’ll let you work out what sixty nine is! Now I bet that has confused you all but our excellent Professeur, the slightly mad Viktor, makes it seem so normal and easy. Literally within one lesson I could understand and work out the numbers and even understand them when they were being said to me. Brilliant.

This week has also explained simple stuff like asking for someone’s email address and business card. Where they live? What they do for a living? Do they have a mobile number? Basically all the things you need when you want to start to exist and talk to someone in France.

What I think is very cool about the way we are taught is that it all comes mixed up within building the conversation. You learn to listen, to pronounce; then get to read it and then write it. By the time you have done that the phrases and words you have learned stay stuck in your brain without you realising it.

The best bit is that although Viktor has a structure to the lesson, if the students (étudiant(e)s en français) start to converse in French on a different subject he lets the subject run, interjecting and adding to our knowledge, using the internet in conjunction; to help us grow our vocabulaire and our comprehension. Just so unlike the school lessons I used to have!

I also went on a trip this week, with some of the students and a teacher, the lovely Christine, to Honfleur. It’s a beautiful port just thirty five minutes drive from Rouen. I had been there before years ago but going with fellow students and a French Professeur made it all seem slightly less like a tourist town. I’m sure I spotted some fellow Brits so I ducked my head and avoided eye contact and spoke French loudly so they didn’t recognise me as a brit as well. Nothing could be worse!

The weekend for me has been spent exploring a few French villages and enjoying very tasty French food and ‘les vins‘ – in the words of the advertisement – “le pain, du vins et le Boursin” except it was infinitely better local “fromages des pays“. All in all a very happy and satisfactory first week ‘en france‘. I’ll keep you posted next week.

Alan


French in Normandy Review: Mia & Sinead talk about studying French in Rouen

French in Normandy Review

Mia & Sinead are from Dublin, Ireland and are studying the French language at French in Normandy in Rouen before starting classes at a French lycée. In this video they talk about how studying at French in Normandy is helping them achieve their goals, which activities they like and what it’s like living with a French host family. Check out this French in Normandy review video.


Formation de formateurs: Une perspective actionnelle pour le français au Monténégro


L’enseignement par les tâches répond-t-il aux besoins des enseignants de français dans les Balkans ?



Un ciel cérulescent sur une mer d’azur aux reflets turquoise dessine les contours de rochers déchirés qui se glissent en douceur sous ce voile que paraît être l’Adriatique, à ma droite. À ma gauche, ce sont les sommets enneigés des Alpes dinariques qui renvoient la lumière du soleil pour découper l’horizon.  La splendeur de la côte monténégrine est difficile à décrire. Quelques kilomètres de routes et la roche ocre et tannée, persillée de conifères odoriférants, se métamorphose en blocs superposés de granits usés, habités ça et là d’arbustes au feuillage chatoyant déjà des rougeurs multiples d’un automne qui semble pourtant encore lointain au voyageur d’Europe du Nord que je suis, tant l’air est doux et embaume la Méditerranée. Crna Gora, les Montagnes Noires, qui ont donné leur nom à ce pays.

Je ne soupçonnais pas ma chance quand j’ai été invité par l’association des professeurs de français du Monténégro, je ne soupçonnais pas le cadre dans lequel j’allais être reçu ; depuis ma chambre d’hôtel, un paysage sorti d’un film de Frederik Rossif.

L’équipe au grand complet des organisateurs et des membres de l’APFM est d’une vaillance prodigieuse. Les conditions du déploiement – ou devrais-je plutôt dire du maintien – de l’enseignement du français dans ce petit État yougoslave, indépendant depuis 2006, sont en effet particulièrement ténues. La lutte des langues y a toujours été vivace, évidemment. Autrefois à l’interface des empires austro-hongrois et ottoman, lieu d’intérêt géopolitique et de villégiature des empires napoléonien et russe également, les habitants du Monténégro ont toujours dû tantôt sourire et tantôt grogner, tantôt se soumettre et patienter afin de pouvoir, enfin, se révolter, pour que survive leur identité joyeuse, noble, indéfiniment mélancolique et, surtout, résolue à être. Qu’il est complexe, également, d’avoir en partage avec ses voisins une même langue (le serbo-croato-bosnico-monténgrain… mais pourquoi diable ne pas l’appeler tout simplement le « jezst », la langue ?) et, pourtant, de ne pas constituer le même peuple. La période yougoslave, qui avait su les rassembler sous la botte de Tito, y avait partiellement réussi. Une nostalgie de cette réussite fédérale est perceptible, mais que personne n’ose affirmer désirer revivre, car le spectre totalitaire n’inspire vraisemblablement aucune des âmes éprises de liberté que j’ai pu rencontrer à Rafajlovici.

Aujourd’hui, alors que la principale opportunité professionnelle des jeunes paraît de plus en plus se réduire soit au tourisme, soit à l’émigration, les choix faits par les responsables en terme de programme d’éducation aux langues se tournent, donc, essentiellement, vers ceux, parmi les idiomes des voisins, qui pourront permettre d’accueillir et de vendre du service, ou bien alors d’ouvrir la porte d’une émigration organisée et prometteuse d’une carrière véritable et d’une vie apaisée. Sur ce plan-là, notre voisin germanique, qui a bien conscience de son besoin d’aspirer les cerveaux bien formés des pays satellites de l’Europe et plus pauvres, ne masque pas un instant sa volonté de ratisser dès les bancs du collège. Et puis les Russes sont les plus nombreux sur les plages et dans les boîtes de nuit. Pour le français, l’image – et l’héritage – aristocratique paraît avoir de plus en plus de mal à faire son effet, la tendance du siècle étant manifestement au pragmatisme de l’urgence.

Ce n’est pas sans fierté, cependant, que les professeurs de français du Monténégro parlent de leur grand roi Nikola II, francophile engagé, qui fit venir de l’hexagone médecins et autres ingénieurs, pour faire sortir son pays du moyen âge post-ottoman et l’ouvrir au monde des échanges des biens et des idées.

C’est ainsi que, en recherche d’une manière d’enseigner plus efficace et saisie par la puissance pédagogique des propositions de l’approche neurolinguistique auxquelles elle a pu s’initier lors de notre stage de juillet 2017 à French in Normandy, une enseignante particulièrement impliquée dans l’APFM m’a invité à me joindre à leur congrès annuel avec ma panoplie usuelle de propositions pédagogiques. La thématique de ces rencontres, toutefois, avait été décidée avant même qu’on me sollicite. Suggérée par l’Insititut Français, premier collaborateur et aide précieuse aux actions de l’APFM, il s’était donc agi de faire le point sur la « perspective actionnelle ». La chose ne m’est pas étrangère, puisque je m’étais appliqué, avec toute l’équipe de l’Institut Français de Tokyo, de 2007 à 2011, à la mettre en place méthodiquement et à l’adapter au terrain d’enseignement où j’œuvrai alors (nous avions même organisé des GEP dans cette perspective, échanges et analyses de pratiques sur la base de films de classe en 2010). Mais bien sûr, près d’une dizaine d’années après son apparition et le retour de tentatives faites aux quatre coins du monde, je ne pouvais pas faire connaître le projet « d’approche actionnelle », ses théoriciens et ses concepts clés, sans amener mes stagiaires à l’envisager sous un angle critique (ce que nous avions nous-mêmes fait, avec Jean-Philippe Rousse et Gaël Crépieux, quand nous avions conçu Interactions, qui reprend tout des recommandations concernant l’approche par compétence du Conseil de l’Europe, en évitant soigneusement de l’adosser à un jargon encore à la mode, à cette époque, au moment de sa parution, et surtout, pour nous pédagogiquement flou et conceptuellement totalement praxéologique).   

J’ai fait de mon mieux pour faire comprendre l’enjeu de l’engagement d’une perspective actionnelle dans les classes, du développement du plurilinguisme et du pluriculturalisme, ce projet du Conseil de l’Europe auquel, d’ailleurs, j’adhère intégralement. Il ne pouvait de toute façon que résonner fortement aux oreilles monténégrines, où un écho des bombardements pas si lointains dans le temps sur les Républiques proches est encore perceptible. Mais je ne peux m’empêcher de me demander, après nos séances de travail, si les réflexions menées sur les « tâches » et autres « projets » de classe, leur dimension « d’agir social », « réels » ou « réalistes », correspondent comme cela le devrait aux préoccupations de terrain des enseignants qui sont, comme partout – mais peut-être avec un peu plus d’urgence ici – de donner envie aux apprenants de participer dans la classe de français, d’y venir avec la joie au ventre, de réussir à leur faire utiliser aisément notre langue française avec un phrasé adéquat et précis. J’espère donc que les flèches lancées en direction de l’approche méthodologique canadienne qui a été évoquée leur donneront l’envie d’en savoir plus et, qui sait, me donneront une nouvelle fois l’occasion de revoir les chatoiement suaves du soleil reflété par la mer Adriatique et d’écouter une nouvelle fois les voix magiques de ces magnifiques professeurs des Balkans chantant à l’unisson.